Le Vieillissement Esthétique

Quand la cosmétique ne suffit plus, il existe des solutions en médecine esthétique. Sans nécessiter d’opération – on est alors dans la chirurgie esthétique – ce sont des actes moins invasifs mais qui se réalisent en cabinet médical. Pour cela, on va impérativement chez un dermatologue, un médecin ou un chirurgien esthétique, les seuls à bien maîtriser la connaissance de la peau et l’anatomie faciale.

Le Vieillissement structurel du visage, bien plus profond que la peau

Le visage est une superposition de plan : relief osseux, enveloppe musculaire, matelas graisseux et enveloppe externe. Chaque couche est en interaction avec la couche du dessus et celle du dessous. Le vieillissement du visage ne se résume donc pas à celui de la peau. C’est ce qui explique ce glissement progressif des zones du visage avec les années.

• Sous la peau, les volumes graisseux s’affaissent : les tempes et les joues se creusent ; les cernes creux et poches apparaissent ; les paupières supérieures tombent ; la vallée des larmes apparait par glissement graisseux ; les lèvres s’affinent, la bouche s’affaisse et se créent aux commissures les plis d’amertume ; les volumes graisseux du bas du visage glissent, dessinant bajoue et décrochement mentonnier.

Les muscles, sous la graisse, raccourcissent, ce qui les fige en contraction, entraînant l’apparition des rides d’expression : patte d’oie, front, ride intersourcilière (du lion) et tour de la bouche

•  Le relief osseux, en profondeur, s’amincit et recule. Les ombres apparaissent sur le visage. Les cavités où se logent les yeux s’agrandissent, ils rentrent dans les orbites. L’os malaire (sous les pommettes) se résorbe, entraînant la chute des tissus des parties molles du tiers moyen du visage et la formation du sillon naso-génien. La mâchoire et le menton se résorbent : l’ovale se floute.

Quels sont les traitements possibles ?

Les injections

La toxine botulique : tirée d’une bactérie, elle est utilisée pour atténuer les contractions musculaires excessives responsables des rides d’expression : pattes d’oie, front, ride du lion. Elle est aussi utilisée par certains praticiens aguerris, hors AMM (autorisation de mise sur le marché), dans le bas du visage (commissures des lèvres, rides verticales au-dessus de la lèvre supérieure, cordes platismales du cou). Le résultat se voit en quelques jours et dure six mois.

• L’acide hyaluronique : c’est un constituant naturel du corps humain, qui se gonfle d’eau, particulièrement présent dans la peau à laquelle il donne son aspect rebondi. Reproduit par biotechnologie, il est polyvalent en injection. Désormais le médecin choisit dans une palette d’acides hyaluroniques qui va d’hyper fluide à très dense, selon qu’il veut améliorer la qualité de peau, combler les rides et les creux ou restaurer les volumes perdus en profondeur. La correction, immédiate, dure de neuf mois (lèvres) à vingt-quatre mois (cernes).

Ses diverses formes :

• La mésothérapie : ce traitement de revitalisation associe de l'acide hyaluronique fluide, ou libre, à un cocktail réjuvénateur (vitamines, oligo-éléments…) en multipiqûre ou microneedling (un rouleau ou un stylo aux multiples et minuscules aiguilles) dans le derme plus ou moins profond pour réhydrater en profondeur, repulper la peau et lui redonner de l’éclat.

• Les skinboosters : un acide hyaluronique très légèrement réticulé, qui réhydrate et repulpe les peaux un peu flétries, apporte un coup d’éclat aux plus jeunes.

• Des acides hyaluroniques plus ou moins épais (réticulés) et souples sont injectés en superficie pour corriger patte d’oie, ride du lion, rides fines du front et pourtour de la bouche, plus en profondeur pour restaurer les volumes perdus avec l’âge dans les sillons naso-géniens, les pommettes, la vallée des larmes. Ou en créer : corriger un nez, projeter un menton, pulper des lèvres

Le peeling, l’effaceur d’imperfections

Selon sa force, il va du coup d’éclat à l’élimination des taches, melasma et rougeurs, voire des rides. Il va à la fois fortement exfolier et stimuler le derme.

On pratique désormais assez rarement le peeling profond, au phénol, qui entraine une éviction sociale de trois semaines.

On lui préfère le peeling superficiel au TCA (acide trichloracétique) qui atténue les ridules, taches et cicatrices d'acné des peaux épaisses, ou à l’acide glycolique pour les plus fines. Le médecin passe sur le visage une solution préparatrice puis le peeling à l'acide choisi avant de le rincer et d'appliquer une crème apaisante. Prévoir des rougeurs pendant 24 à 48h pour le plus light, une semaine de cicatrisation où la peau tiraille et desquame pour le TCA, avec application de crème cicatrisante plusieurs fois par jour. Crème solaire SPF 50 obligatoire pendant un mois.

Le laser resurfaçant

On connaît le laser pour l’épilation, la correction des taches et rougeurs, mais il peut aussi améliorer les signes visibles du vieillissement. Il peut lisser la peau, réduire les rides et provoquer une mise en tension par stimulation des fibroblastes (cellules qui fabriquent le collagène de la peau).

Le laser ablatif (CO2, Erbium) agit comme un peeling et abrase la peau jusqu’au derme supérieur, ce qui oblige à une éviction sociale de plus d’une semaine.

Le laser fractionné non ablatif ou micro-ablatif (Fraxel, Nd-Yag) « frappe » la peau comme à travers une passoire et crée des « puits » en discontinu, ce qui permet d’augmenter l’énergie par impulsion et d’atteindre la peau plus en profondeur. Les zones entre les puits conservant toutes leurs capacités de cicatrisation et de pigmentation, les suites sont plus simples et les risques amoindris. Les résultats sont visibles en quelques semaines pour l’ablatif, deux mois pour le fractionné. A réaliser en plein hiver car il faut éviter le soleil pendant près de 3 mois

La radiofréquence pour le relâchement

Pour lutter contre un début de relâchement, la radiofréquence monopolaire ou bipolaire, qui utilise des électrodes appliquées sur la peau à traiter, stimule la formation de nouveau collagène dans le derme en le chauffant fortement. La dernière génération de radiofréquence, dite fractionnée transcutanée, crée des points de coagulation directement dans le derme profond par micro-impacts électrique fait avec des aiguilles ultra fines. Les effets sont visibles entre un et six mois après et durent jusqu’à un ou deux ans (le temps de la création de nouveau collagène)

Entretien avec le Dr Jung Hamoude qui nous éclaire sur l'évolution des attentes de ses patients et nous livre quelques conseils

Inscrivez-vous à notre newsletter
Recevez les dernières nouvelles du Laboratoire SVR ainsi que des conseils pour vous sentir bien dans votre peau.
Mentions légales
Votre adresse de courrier électronique sera traitée par Laboratoire SVR afin de vous transmettre notre newsletter, ainsi que nos offres commerciales. Vous disposez d’un droit d’accès, de rectification, d’effacement, d’opposition, de limitation du traitement de vos données personnelles, d’un droit à la portabilité de celles-ci ainsi que du droit de définir des directives relatives au sort de vos données après votre décès. Pour en savoir davantage, consultez notre Charte vie privée.
Livraison offerte
Livraison offerte
à partir de 50€ d'achat
3 échantillons offerts
3 échantillons offerts
parmi une sélection de produits
Service consommateurs
Service consommateurs
hello@labo-svr.com
Livraison rapide
Livraison rapide
entre 3 et 5 jours